Warning: Creating default object from empty value in /homepages/35/d260243124/htdocs/itpronews/wp-content/plugins/wptouch/core/admin-load.php on line 106

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/35/d260243124/htdocs/itpronews/wp-content/plugins/wptouch/core/admin-load.php:106) in /homepages/35/d260243124/htdocs/itpronews/wp-includes/feed-rss2.php on line 8
Métiers – IT Pro News http://www.itpronews.fr L'actualité des pros de l'informatique Fri, 07 Nov 2014 14:11:19 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.3.13 MobiPrint 3: un smartphone à programmer (Java) pour applis à trouver… http://www.itpronews.fr/11295/2014/11/mobiprint-3-un-smartphone-a-programmer-java-pour-applis-a-trouver.html http://www.itpronews.fr/11295/2014/11/mobiprint-3-un-smartphone-a-programmer-java-pour-applis-a-trouver.html#comments Fri, 07 Nov 2014 14:11:19 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11295 Lire plus »]]> Vu sur le Salon Cartes (actuellement à Villepinte), un terminal original conçu par MobiWire (ex Sagem) et qui ne demande qu’à être programmé… Le MobiPrint 3,  fonctionne tel un smartphone sous Android. Sa particularité: c’est d’être un terminal de paiement connecté, dédié aux transactions électroniques et par cash.
Certes, sa destination est, a priori, celle des pays émergents (Afrique, Amérique du Sud), là où à défaut de terminaux pour cartes à puce bancaires, les paiements peuvent être avantageusement effectués via un téléphone mobile.
Mais ce modèle de 3ème génération, programmable en Java, avec menus déroulants sur un écran tactile – doublé d’un clavier à touches, devrait pouvoir susciter de nouvelles applications. Il ne reste qu’à les imaginer.

Capteurs, reconnaissance d’images…

Doté de capteurs et d’une caméra photo, il sait lire des codes à barres et des QRcodes. Il peut être programmé pour se connecter à une base images, et l’enrichir, afin, par exemple, de constituer une base de reconnaissance et d’authentification de clients fidélisés.

Le MobiPrint 3 de MobiWire  (ex Sagem)

Le MobiPrint 3 de MobiWire (ex Sagem)

Il est conçu sur une base smartphone (GPRS, EDGE, UMTS, HSPA) et intègre une imprimante (« robuste »), ce qui permet d’effectuer diverses transactions: collecte de cash, édition d’une preuve d’achat ou d’un reçu, validation d’un titre de transport ou émission d’un ticket. Il permet également d’afficher à tous moments le chiffre d’affaires réalisé.
Selon ses concepteurs, ce terminal programmable cible les commerçants, les professions libérales, les sociétés de transport… là où les cartes à puce (EMV) ne sont pas ou peu utilisées.
Le constructeur, MobiWire SAS, est une société de droit français, issue de l’activité de Sagem. Après le renoncement de Sofinnova Partners (repreneur en 2008), les actifs ont été partiellement repris par la société chinoise Bird Sagetel (qui fut le constructeur partenaire historique de Sagem Mobiles).
La société conçoit et commercialise en marque blanche des appareils connectés (téléphones mobiles, terminaux connectés) auprès des opérateurs et des fabricants du monde de la téléphonie mobile. Certains de ses modèles ont été vendus à près de 50.000 exemplaires.
Parmi ses références, elle compte notamment SFR.

]]>
http://www.itpronews.fr/11295/2014/11/mobiprint-3-un-smartphone-a-programmer-java-pour-applis-a-trouver.html/feed 4
Social gaming: le français Ankama se paie le japonais Wizcorp http://www.itpronews.fr/11263/2014/11/social-gaming-le-francais-ankama-se-paie-le-japonais-wizcorp.html http://www.itpronews.fr/11263/2014/11/social-gaming-le-francais-ankama-se-paie-le-japonais-wizcorp.html#respond Wed, 05 Nov 2014 16:59:17 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11263 Lire plus »]]> logo_ankama_cmjnCe 5 novembre, le groupe Ankama, sis à Roubaix (59) annonce avoir acquis Wizcorp Inc., studio de développement de jeux sociaux et mobiles basé à Tokyo, sans préciser le montant de la transaction.

Fondée en 2008, Wizcorp est spécialisée dans le développement de jeux sociaux pour supports mobiles (iOS, Android, etc.). Cette société nippone a également investi dans le développement de technologies côté serveur (telles que MAGE, un moteur de jeu basé sur la technologie Node.js). Elle est souvent sollicitée pour soutenir d’autres sociétés de développement de jeux et d’applications, pour la résolution de problèmes requérant un haut niveau de compétences techniques. Expérimentée dans l’usage des technologies web (HTML5, JavaScript, WebGL, etc.), Wizcorp contribue activement au développement de logiciels Open Source. Elle développe des jeux et des produits utilisant de nombreuses plateformes, dont Unity.

Un expert en jeux sur mobiles

« L’expertise de Wizcorp en matière de jeux mobile, et en particulier dans l’utilisation d’HTML5 pour réaliser ce type de jeux, va nous aider à améliorer rapidement et efficacement notre connaissance dans ce domaine», déclare Camille Chafer, co-fondateur et directeur technique d’Ankama. « Wizcorp va jouer un rôle clé dans le développement de nos différents moteurs et logiciels et nous aidera bien sûr à augmenter nos capacités de production.  »

« Au cours des dix dernières années, Ankama a été un réel pionner dans le domaine des jeux en ligne. Nous avons beaucoup de valeurs communes : produire des jeux de haute qualité qui présentent un équilibre entre originalité, créativité et technologie. Nous ne pouvions rêver d’un meilleur partenaire », affirme Guillaume Hansali, PDG de Wizcorp. Il ajoute:  « Au sein d’Ankama, Wizcorp va pouvoir mettre à profit toute l’expérience qu’elle a acquise au fil des ans en matière de création de logiciels, de middlewares et de jeux mobiles. »

]]>
http://www.itpronews.fr/11263/2014/11/social-gaming-le-francais-ankama-se-paie-le-japonais-wizcorp.html/feed 0
SNCF : une app Google Glass connectée pour « armer » les contrôleurs http://www.itpronews.fr/11217/2014/11/sncf-une-app-google-glass-connectee-pour-armer-les-controleurs.html http://www.itpronews.fr/11217/2014/11/sncf-une-app-google-glass-connectee-pour-armer-les-controleurs.html#respond Wed, 05 Nov 2014 11:42:27 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11217 Lire plus »]]> SNCF appli controleur pilote Google Glass__Pas farfelu du tout. Guillaume Pepy, en personne – président de la SNCF – a montré un intérêt pour cette application d’objets connectés à Internet: il s’agit d’équiper les contrôleurs d’une app Google Glass leur permettant de scanner votre titre de transport, grâce aux lunettes magiques du géant du ‘search’ et de le valider illico!
L’appli n’est pas encore officielle. Mais, développée en trois semaines, par la société française SQLI, elle a déjà passé avec succès le stade de POC (proof of concept) auprès de la DSI de la SNCF et a pu être, effectivement présentée à son président qui, au nom de l’innovation, l’a testée et se serait déclaré enthousiaste.

Du bon usage des lunettes connectées…

 « Il était important de développer un premier cas d’usage des lunettes connectées, pour mieux comprendre leurs possibilités avant même leur démocratisation. Nous voulions ainsi montrer les services que pouvait apporter ce nouveau type d’équipement, et voir comment il pourrait faire évoluer les gestes de contrôles», explique Alexandre Sochacki, InnovActeur à la DSI Voyageurs SNCF.
Différentes directions de la Compagnie se sont montrés « très intéressées par ce prototype et réfléchissent d’ores et déjà à d’autres usages« , explique le communiqué de presse de ce 3 novembre.
Pour élaborer ce prototype, la SNCF s’est appuyée sur SQLI, « un partenaire sérieux en matière d’innovation« : « Grâce à ses compétences Android, nous avons pu utiliser pleinement le hardware des lunettes et ainsi mettre en place des interactions en temps réel avec l’utilisateur », explique Jean-François Garreau expert en technologies Android et Objets Connectés chez SQLI.

L’Internet des objets

D’autres projets sont en cours : une application Android a été développée sous forme de Social gaming, de façon à rendre ludique la formation des contrôleurs sur les fonctionnalités de leurs outils (avec mise en situation au travers de missions à réaliser : retard, recensement des correspondances, etc.).
Avec la Leap Motion (reconnaissance gestuelle) a été réalisée un proto de borne interactive, avec interfaces sans contact. Ou encore, des projets d’applis événementielles, orientés objets connectés à Internet, comme un sapin de Noël relié avec Arduino et HTML 5 ou encore un gâteau d’anniversaire également on-line.
]]>
http://www.itpronews.fr/11217/2014/11/sncf-une-app-google-glass-connectee-pour-armer-les-controleurs.html/feed 0
SNCF Infra renforce la surveillance de son réseau http://www.itpronews.fr/11179/2014/09/sncf-infra-renforce-la-surveillance-de-son-reseau.html http://www.itpronews.fr/11179/2014/09/sncf-infra-renforce-la-surveillance-de-son-reseau.html#respond Fri, 26 Sep 2014 09:41:01 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11179 Lire plus »]]> Logo_SNCF_InfraSAS annonce que SNCF Infra a retenu SAS Visual Analytics.

SNCF Infra est une filiale du groupe SNCF, actuellement mandatée par Réseau Ferré de France pour effectuer les interventions et établir les politiques de maintenance du réseau. Dans le cadre de la réforme ferroviaire en cours, la propriété, l’entretien et la surveillance technique du réseau seront de nouveau réintégrés au sein d’une même entité d’ici la fin de l’année.

L’analytique au service de la surveillance du réseau ferré de France

Après des expérimentions concluantes menées depuis quelques années avec les solutions analytiques de SAS pour développer la maintenance prédictive des installations de signalisation de Réseau Ferré de France, SNCF Infra a choisi en mars dernier d’étendre cette utilisation à l’ensemble du territoire.

Au sein de SNCF Infra, c’est le département d’ingénierie de maintenance qui est en charge d’établir et de suivre les politiques de maintenance des installations de signalisation. Le réseau est constitué de 30 000 km de lignes et d’installations extrêmement hétérogènes, et doit être à même de suivre et de maintenir les technologies antérieures et à venir. A cet effet, de nombreuses données techniques sont collectées sur le terrain notamment la liste des interventions et les types d’installations impliquées. L’analyse de la fréquence des interventions permet par exemple d’ajuster et d’optimiser les délais d’interventions pour garantir la bonne marche et la sûreté du réseau.

Stocker des bases de données différentes

La solution recherchée devait à la fois permettre de stocker des bases de données différentes, et pouvoir intégrer les nouvelles informations arrivant à intervalles réguliers pour alimenter l’historique de la base de services. Enfin, l’outil devait être capable de croiser ces données et de les manipuler, notamment de manière statistique, pour produire des indications chiffrées ou visuelles.

SAS Visual Analytics, choisi en mars 2014, vient compléter et faire évoluer les solutions internes existantes en matière de croisement de données et de reporting, en offrant des restitutions visuelles sous forme d’applications mises à disposition des études internes en ingénierie de maintenance. De premières expérimentations concernant une dizaine d’utilisateurs localement, SNCF Infra est en passe d’étendre l’utilisation des solutions analytiques de SAS à une quarantaine d’utilisateurs répartis au sein des différents établissements dans toute la France.

La maintenance prédictive sur des rails grâce à la data visualisation

Au sein de SNCF Infra, SAS Visual Analytics permet de fournir des informations et d’aider à la fois les spécialistes mais aussi les dirigeants des établissements Maintenance & Travaux à piloter la maintenance de la signalisation. Cette démarche de maintenance prédictive et de rationalisation des visites de maintenance, vise essentiellement à éviter tout incident impactant le réseau, et assurer ainsi la sûreté et la bonne qualité du service ferroviaire.

SNCF Infra a ainsi mis en place une petite équipe dédiée en interne pouvant gérer l’outil en complète autonomie et développer, à la demande, des requêtes pour soit y apporter une réponse quasi immédiate, soit encapsuler la requête pour la mettre à disposition de tous les utilisateurs.

]]>
http://www.itpronews.fr/11179/2014/09/sncf-infra-renforce-la-surveillance-de-son-reseau.html/feed 0
Nature & Découvertes migre son système d’information vers le cloud privé http://www.itpronews.fr/11171/2014/09/nature-decouvertes-migre-son-systeme-dinformation-vers-le-cloud-prive.html http://www.itpronews.fr/11171/2014/09/nature-decouvertes-migre-son-systeme-dinformation-vers-le-cloud-prive.html#respond Thu, 25 Sep 2014 08:33:15 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11171 Lire plus »]]> Nature-et-decouvertesHardis Group annonce que Nature & Découvertes a migré l’ensemble de ses applications métiers dans son cloud privé.

Le choix de l’externalisation de la gestion de ses infrastructures informatiques a été motivé par la décision stratégique de recentrer la DSI sur les applicatifs métiers. L’enseigne a profité d’une refonte de son patrimoine applicatif, et notamment du remplacement de son ERP maison par SAP Hana, pour basculer dans le Cloud.

Un système d’information vieillissant et peu évolutif

Jusqu’en 2012, les collaborateurs de Nature & Découvertes s’appuyaient essentiellement sur des applications développées et hébergées en interne pour assurer leurs missions. Mais le système d’information montrait ses limites en termes de capacité d’évolution, au regard de la stratégie d’expansion à l’international de l’enseigne et de la nécessité de mieux gérer les processus cross-canaux.

Sans compter que, du fait de la taille réduite de la DSI (composée d’une douzaine de collaborateurs), les niveaux de service pouvaient être améliorés : l’informatique des magasins doit être impérativement opérationnelle 6 jours sur 7, et le site e-commerce disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an.

Refonte globale de l’organisation, des processus retail et du SI

A l’arrivée de Josselin Ollier au poste de DSI, en 2012, un nouveau schéma directeur informatique est lancé, composé de deux dimensions : organisationnelle et technologique.

C’est ainsi qu’il est décidé de déployer un nouvel ERP (SAP Hana) pour pouvoir mettre en œuvre des processus retail plus modernes et permettant un pilotage fin de l’activité, de refondre la bureautique et ses outils associés (messagerie en SaaS Office 365, Intranet SharePoint), de rénover les infrastructures informatiques (réseau et serveurs) et de confier leur exploitation à un tiers.

L’offre Cloud privé de Hardis Group : le meilleur rapport prix/prestation

La DSI se met alors à la recherche d’un fournisseur capable de mettre en place les infrastructures nécessaires pour héberger le nouvel ERP et les autres applications métiers, et de les exploiter quotidiennement. Après avoir étudié les offres de trois sociétés, c’est celle de Hardis Group qui est retenue début 2013.

En 24 mois, l’ensemble du schéma directeur aura été bouclé. Le nouvel ERP sera opérationnel en mai 2015, et supportera les nouveaux processus retail définis par les différentes directions de l’entreprise. Le réseau a été totalement refondu pour pouvoir absorber le trafic entre les postes de travail, les systèmes d’encaissement des magasins et les serveurs hébergés dans le Cloud privé de Hardis Group. L’ensemble des infrastructures nécessaires au bon fonctionnement des applications métiers a été mis en place et déployé en production par les équipes de Hardis Group.

Une DSI axée sur le métier et la création de valeur

Pour Nature & Découvertes, l’ensemble des objectifs ont été remplis. L’externalisation a permis à l’enseigne de réduire de 25% les coûts d’exploitation de l’infrastructure informatique, tout en améliorant la qualité de service et la sécurité, les applications étant hébergées dans des bâtiments dédiés à cet usage, et redondés. En parallèle, la DSI a évolué vers plus de création de valeur : les équipes Hardis Group se chargent de l’exploitation quotidienne, ce qui permet aux équipes informatiques de se concentrer sur le métier.

Et le chantier de la refonte globale du système d’information n’est pas fini. Actuellement, Nature & Découvertes repense totalement le flux des marchandises. Et compte prochainement mettre en place un CRM « marché », pour pouvoir disposer d’une vision cross-canal de ses clients.

]]>
http://www.itpronews.fr/11171/2014/09/nature-decouvertes-migre-son-systeme-dinformation-vers-le-cloud-prive.html/feed 0
Recaero change de système de gestion http://www.itpronews.fr/11152/2014/09/recaero-change-de-systeme-de-gestion.html http://www.itpronews.fr/11152/2014/09/recaero-change-de-systeme-de-gestion.html#respond Wed, 24 Sep 2014 09:10:16 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11152 Lire plus »]]> recaeroIFS annonce le déploiement d’IFS Applications comme nouveau système de gestion de Recaero, société française spécialisée dans la fabrication de pièces de rechange aéronautiques.

La mise en œuvre comprend l’implémentation de plusieurs modules d’IFS Applications et lui permettre d’être plus réactif dans ses délais de livraison AOG (Airplane On Ground) afin de réduire les temps d’immobilisation des appareils au sol.

Délais courts

Jusqu’à présent, Recaero utilisait un système de gestion spécifique développé par l’entreprise sous Access et une solution GPAO. Travaillant par nature dans l’urgence pour livrer à délais court ses clients, Recaero souhaitait s’équiper d’un système de gestion de dernière génération, capable d’intégrer les modules existants développés sous Access tout en facilitant la mise en place de processus plus modernes et efficaces. Recaero souhaitait enfin se doter d’un système de comptabilité analytique industrielle. A la clé, plusieurs objectifs stratégiques :

  • Moderniser son système d’information et de gestion
  • Optimiser la cohérence et l’intégration entre ses sites et les filiales du groupe
  • Améliorer son taux de service vis-à-vis de ses clients
  • Soutenir et accélérer la croissance du groupe

Le périmètre IFS Applications sélectionné par Recaero comprend de multiples modules fonctionnels adressant la gestion des projets, la maintenance, la production…, jusqu’à des fonctions de business intelligence liés à la finance, en passant par de la gestion des compétences en matière de ressources humaines.

La mise en production est prévue pour le quatrième trimestre 2015, et concernera 200 utilisateurs.

 

]]>
http://www.itpronews.fr/11152/2014/09/recaero-change-de-systeme-de-gestion.html/feed 0
Dassault Systèmes / Solidworks 2015 : vers le cloud http://www.itpronews.fr/11134/2014/09/dassault-systemes-solidworks-2015-vers-le-cloud.html http://www.itpronews.fr/11134/2014/09/dassault-systemes-solidworks-2015-vers-le-cloud.html#respond Tue, 23 Sep 2014 09:12:49 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11134 Lire plus »]]> dassault_systemesDassault Systèmes annonce la disponibilité de Solidworks 2015, dernière version de son portefeuille d’applications de conception 3D.

Principales nouveautés Solidworks 2015 :

Améliorer la productivité au quotidien

  • Mettre l’accent sur la conception, et non sur la modélisation avec de nouvelles fonctionnalités qui réduisent les étapes de création géométrique.
  • Partager l’information plus rapidement — L’amélioration générale des performances, l’accélération des analyses et la rationalisation des approches permettent aux utilisateurs d’accéder rapidement aux données dont ils ont besoin pour prendre des décisions et poursuivre leurs activités de conception.
  • Améliorer l’expérience utilisateur — Une interface graphique refondue qui présente une vue claire et précise des données critiques pour faciliter la conception.
  • Simuler plusieurs scénarios de conception — Évaluer rapidement les effets de différentes combinaisons de charges sur un modèle, avec suivi des résultats.

Optimiser les processus de travail

  • Collaborative Sharing — En accédant facilement aux outils de gestion des données en ligne et de collaboration sociale sur la plateforme 3Dexperience, les utilisateurs peuvent bénéficier d’un développement accéléré et prendre des décisions plus rapidement.
  • Solidworks Treehouse — la conception descendante (top-down) est facilitée par la création visuelle d’assemblages, ce qui permet de gérer des structures de produits dès le début des projets de conception.
  • Web2 pour Solidworks Enterprise PDM — Grâce à l’ajout de la connectivité mobile, les utilisateurs peuvent se connecter à Enterprise PDM.

Réduire les coûts des opérations

  • Solidworks Model Based Definition — Une nouvelle offre qui améliore la communication entre les équipes de conception et de fabrication en leur permettant d’échanger des informations concernant les produits et la fabrication (Product & Manufacturing Information) en 3D.
  • Solidworks Inspection — Le processus de création de documents a été simplifié pour permettre aux utilisateurs de configurer et comparer rapidement des données de base et des pièces de série afin d’en contrôler la qualité.
  • Solidworks Electrical — Pour développer rapidement des schémas électriques et les incorporer dans le modèle 3D avec une meilleure intégration des faisceaux de câbles et des systèmes.
  • Analyse des coûts améliorée — Les utilisateurs peuvent estimer le coût de nombreux processus de fabrication, y compris des pièces de soudage, des matières plastiques, des pièces de fonderie et des impressions en 3D.

Relever davantage de défis de conception

  • Améliorer la fabricabilité des produits avec courbures complexes — Mise à plat automatique des modèles 3D pour identifier les matériaux et les problèmes de fabrication. Cette fonctionnalité est particulièrement destinée aux industries de l’habillement, de la chaussure et des tissus d’ameublement, ainsi qu’aux chantiers navals.
  • Améliorer l’esthétique et la convivialité des produits — La possibilité de créer des congés de raccordement asymétriques pour les pièces, les assemblages et les surfaces assure aux utilisateurs des secteurs du High Tech, du médical et des produits grand public une plus grande flexibilité pour modéliser des conceptions plus ergonomiques et stylisés.
  • Simuler avec précision des composants de machine — Le développement précis d’engins de travaux publics et de machines-outils avec des chaînes à rouleaux automatiques assure un fonctionnement optimum et une grande facilité d’utilisation.
]]>
http://www.itpronews.fr/11134/2014/09/dassault-systemes-solidworks-2015-vers-le-cloud.html/feed 0
OrderDynamics : Les 4 règles de la séduction e-commerce http://www.itpronews.fr/11100/2014/09/orderdynamics-les-4-regles-de-la-seduction-e-commerce.html http://www.itpronews.fr/11100/2014/09/orderdynamics-les-4-regles-de-la-seduction-e-commerce.html#respond Wed, 17 Sep 2014 07:44:56 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11100 Lire plus »]]> logo OrderDynamicsEn retail, le jeu de la séduction ne se résume pas à un bon feeling. Tout se joue en réalité sur la connexion initiale et la capacité des e-marchands à tenir leurs promesses à chaque interaction.

En plus d’une offre produit de grande qualité, il est nécessaire de proposer un parcours d’achat clair, un processus de paiement simple, une livraison dans les temps attendus, un excellent service client et des politiques de retour de marchandises impeccables.

  1. Eviter de se survendre

    Les retailers consacrent beaucoup de temps à la personnalisation et à s’assurer que chaque message délivré soit cohérent avec leur marque. S’adressant à un public très large, les sites marchands ont la délicate position de devoir donner vie non pas à une e-boutique, mais à mille voire un million d’expériences différentes, chacune personnalisée selon les attentes de chaque client. Pourtant, nombreux sont ceux à rater le coche en raison d’un 20/20 en promesses et d’un zéro pointé en exécution.
    Par exemple, en jouant sur des suggestions ciblées, une boutique en ligne affiche plusieurs looks récemment consultés par un client. Il se peut que ces produits soient indisponibles sur le site. Au final, ce ciblage marketing a l’effet inverse de celui escompté et va entretenir la frustration de la cliente. Ici le retailer aura investi une certaine somme d’argent dans des campagnes de ciblage pour des articles indisponibles dans les stocks.

  2. Ne pas se faire trop désirer

    D’après Google Analytics, un client interagit avec une marque en moyenne 4,3 fois sur les deux jours qui précèdent son achat final et l’acheteur américain moyen consulte, lui, en plus, un total de 10,4 sources avant l’action. Autant dire qu’après ces étapes, le client ne souhaite rencontrer aucun obstacle lorsqu’il se rend sur une boutique en ligne pour trouver, puis acheter l’article qu’il convoite.
    Aussi, pour ne pas retarder involontairement le processus d’achat pour différentes raisons, il y a, en termes de données, trois éléments à ne pas négliger :

    • Faciliter la recherche : beaucoup d’e-marchands ont encore aujourd’hui des systèmes de recherche inefficaces et devraient s’assurer que leur barre de recherche permet de trouver facilement une demande précise.
    • Connecter les données : se concentrer sur les données pratiques et utilisables d’un site est la clé du succès. Les données de stock doivent être en permanence synchronisées à celles des campagnes marketing, afin de s’assurer que les produits mis en avant sont bien ceux disponibles, en plusieurs tailles, couleurs et autres options.
    • Changer les habitudes : à l’ère de la personnalisation, les boutiques en ligne laissent les clients leur dicter ce qui doit être mis en avant en se basant sur les historiques d’achat ou les habitudes de recherche. Toutefois, les sites marchands doivent être prêts à aller chercher de nouveaux clients ou à développer de nouvelles façons de vendre les produits en stock.
  3. Ne pas négliger la première impression

    Quelles que soient les raisons qui poussent un client à acheter un produit ou à abandonner son achat, tout commence par une photo. Pour s’assurer que le consommateur saisisse la qualité et la valeur d’un produit, les sites marchands doivent proposer des visuels qui donnent une image fidèle et convaincante de leur offre.
    En mettant en relation les données de leur banque d’images avec les données stock, de retours ou même les commentaires clients, les retailers obtiennent une vue d’ensemble sur leur activité et les leviers à actionner pour améliorer leur rentabilité. Une photo de mauvaise qualité ou trompeuse peu entrainer des avis clients négatifs, des retours de marchandises répétitifs pour un même produit. Le regroupement de données va permettre de déterminer l’origine du problème, de suspendre les commandes en cours, de communiquer avec les consommateurs mécontents et prendre de nouvelles photos du produit afin d’en donner un aperçu fidèle.

  4. Jouer la carte de l’honnêteté

    Les retailers qui ne dévoilent pas tous les détails essentiels d’un produit verront leur taux de retours dépasser la moyenne et devront faire face à de nombreux clients mécontents.
    En effet, c’est en scrutant les données marketing et les taux de conversion que les boutiques en ligne mettent en lumière le décalage existant entre l’intérêt pour un produit et un faible taux de conversion.
    Certains sites marchands vont jusqu’à penser que la transparence totale est la meilleure politique à adopter et incluent les dimensions exactes de leurs articles directement sur les pages produits.
    Enfin, séduire est important mais il faut bien plus pour entretenir la relation client. Le secret réside dans la capacité d’une boutique en ligne à commercialiser ses produits, à maintenir son niveau de stock, à proposer une expérience d’achat impeccable et à tenir ses promesses.
    De la même manière, les e-marchands doivent miser sur une exploitation toujours plus pointue de leurs données, aiguiser leurs atouts et suivre les bonnes pratiques pour construire un business rentable sur les années à venir.

]]>
http://www.itpronews.fr/11100/2014/09/orderdynamics-les-4-regles-de-la-seduction-e-commerce.html/feed 0
Yahoo Japan choisit la Fabric VCS de Brocade pour un projet de Big Data http://www.itpronews.fr/11096/2014/09/yahoo-japan-choisit-la-fabric-vcs-de-brocade-pour-un-projet-de-big-data.html http://www.itpronews.fr/11096/2014/09/yahoo-japan-choisit-la-fabric-vcs-de-brocade-pour-un-projet-de-big-data.html#respond Wed, 17 Sep 2014 07:36:26 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11096 Lire plus »]]> Yahoo_Japan_logoBrocade annonce la finalisation du déploiement de sa solution fabric Ethernet au sein du réseau de Yahoo Japan Corporation.

La nouvelle fabric Ethernet de Brocade délivre dorénavant un débit de données à hautes performances pour Apache Hadoop, tout en réduisant les coûts opérationnels par deux par rapport à l’infrastructure précédente.

 

]]>
http://www.itpronews.fr/11096/2014/09/yahoo-japan-choisit-la-fabric-vcs-de-brocade-pour-un-projet-de-big-data.html/feed 0
Aurea acquiert Spiral SVS http://www.itpronews.fr/11076/2014/09/aurea-acquiert-spiral-svs.html http://www.itpronews.fr/11076/2014/09/aurea-acquiert-spiral-svs.html#respond Mon, 15 Sep 2014 09:15:29 +0000 http://www.itpronews.fr/?p=11076 Lire plus »]]> aureaAurea, the Transformative Customer Experience Company, annonce l’acquisition de Spiral SVS (Spiral Vertical Solution), éditeur de logiciels spécialiste de la distribution spécialisée multicanal.

Après avoir finalisé en mai dernier l’acquisition de L’ERP GCE utilisé quotidiennement par plus de 150 grandes enseignes du Retail et du e-commerce en Europe, Aurea annonce aujourd’hui compléter son offre verticale « Aurea Retail Solutions » par l’acquisition de Spiral SVS.

Depuis plus de 35 ans, Spiral SVS accompagne les acteurs du Retail en France et à l’international avec une offre complète de logiciels et de services métiers.

]]>
http://www.itpronews.fr/11076/2014/09/aurea-acquiert-spiral-svs.html/feed 0