Véronique Dufour-Thery (Compuware) : Performance Mainframe, 4 défis à relever pour gagner en maturité

dufourGagner en maturité, c’est être capable de s’adapter aux évolutions constantes du monde informatique pour en tirer parti. Le Mainframe est en pleine mutation et porteur de formidables potentiels de croissance à condition de mettre en œuvre les bons processus et les bons outils pour en optimiser la gestion et les capacités.

La complexité croissante des chaînes de liaison applicatives, la multiplication des plateformes et des environnements et l’évolution constante des nouvelles technologies remettent en question le mode de fonctionnement traditionnel du Mainframe. Le Mainframe ne doit plus être considéré dans sa dimension monolithique mais comme partie intégrante d’une chaîne applicative complexe. Et la gestion de ses performances doit être envisagée en conséquence. On parle ainsi de la « nouvelle normalité » du Mainframe, où les performances des applications ne dépendent plus des seules capacités du Mainframe, mais de l’ensemble de l’environnement applicatif dont il est l’un des composants. Comprendre ces dernières évolutions est aujourd’hui essentiel pour permettre aux entreprises d’adapter leur stratégie de gestion de la performance et améliorer la qualité de service délivrée à leurs utilisateurs.

Quatre points clés pour comprendre les évolutions et optimiser les performances de vos applications Mainframe :

  1. Désenclavez votre Mainframe

    Longtemps, les systèmes Mainframe sont restés exclusivement dédiés à des applications métiers lourdes dont les performances et la qualité de service ne reposaient que sur les capacités de traitement, la sécurité et l’intégrité du Mainframe en tant que tel. . Or, depuis plusieurs années, les applications Mainframe sont de plus en plus connectées avec les nouvelles technologies web et mobiles. Multi-plateformes, multi-technologies, multi-supports : les applications et leur chaîne de distribution sont de plus en plus complexes et font intervenir des composants de plus en plus variés. Le Mainframe constitue désormais un élément à part entière de ces chaînes applicatives.
    La disponibilité et les performances des applications ne dépendent plus seulement des capacités isolées du Mainframe, mais de la capacité des entreprises à avoir une gestion conjuguée des performances de leurs différents systèmes. En se dotant par exemple de solutions de nouvelle génération capables de fournir une visibilité de bout en bout sur l’ensemble de l’infrastructure IT et de combler le fossé persistant entre les systèmes Mainframe et les systèmes distribués.

  2. Concentrez-vous sur l’expérience utilisateur

    Le Mainframe n’est plus seulement réservé aux applications intra-entreprises, souvent réservées à un public restreint dont les connexions sont relativement maîtrisées. Désormais, les applications Mainframe sont ouvertes à des utilisateurs et des clients externes, dont les usages modifient considérablement le mode de gestion. Avec l’explosion des accès mobiles, le volume de transactions à traiter a augmenté de manière spectaculaire. Tout en redéfinissant les attentes en termes de qualité de service. Si le niveau de service délivré a toujours été une priorité pour le Mainframe, celui-ci prend une toute autre dimension dès lors qu’il est confronté aux exigences d’utilisateurs en-ligne plus nombreux, plus exigeants et plus « nomades ».
    Un temps de réponse trop long dégradant la qualité de l’expérience de l’utilisateur, nuit également à l’image et aux revenus de l’entreprise. Dans ce contexte, prendre en compte l’expérience de l’utilisateur final dans la gestion des performances de ses applications Mainframe permet à l’entreprise de s’assurer de délivrer le niveau de qualité de service réellement attendu. Il ne suffit donc pas d’avoir des outils de surveillance d’ infrastructure : il faut également être capable de suivre de bout en bout toutes les transactions applicatives lancées par les utilisateurs 24/7 et de comprendre leur ressenti pour en tirer le meilleur parti.

  3. Anticipez le renouvellement des ressources humaines

    La première génération d’experts en Mainframe est celle qui part aujourd’hui en retraite tandis que les nouvelles générations de développeurs qui arrivent sur le marché du travail sont, quant à elles, formées aux nouvelles technologies Cloud, mobile ou SOA. Pourtant, le Mainframe n’est pas près de disparaître et le risque de manquer sous peu des ressources nécessaires à la bonne gestion des systèmes Mainframe est important. Idéalement, les développeurs devraient être capables de combiner à la fois compétences sur les nouvelles technologies et savoir-faire plus traditionnel sur le Mainframe afin de pouvoir répondre aux différents besoins.
    Si un transfert de compétences s’avère essentiel entre les générations, des outils peuvent également favoriser la communication entre les équipes en les aidant à parler le même langage. Avec à la clé, une meilleure collaboration et une plus grande synergie pour mettre en œuvre une gestion transversale et unifiée des performances applicatives.

  4. Adoptez une vision unifiée des systèmes pour mieux résoudre les incidents

    En opposant traditionnellement Mainframe et systèmes distribués, les entreprises complexifient considérablement la gestion de leurs performances applicatives, et plus particulièrement la résolution de leurs incidents de performances. Il n’est, en effet, pas rare de voir plusieurs équipes travailler indépendamment sur le même problème, faute d’outils transversaux et de vision partagée des systèmes.
    La multiplication des outils de monitoring, dans des environnements de plus en plus complexes et interconnectés, rend d’autant plus ardue l’identification et la résolution d’un problème de performance. Les entreprises gagnent donc aujourd’hui à adopter une vue unifiée de leurs systèmes et à se doter d’outils capables de surveiller l’ensemble de leurs chaînes applicatives, de bout en bout, quels que soient leurs composants. Les solutions de gestion de la performance applicative de nouvelle génération permettent, en donnant une visibilité complète sur le Mainframe comme sur les systèmes distribués, de réduire le temps d’identification et de résolution d’un incident et d’optimiser les performances.

Dans :Infrastructure - Réseaux, International, Tribune, Une Tags: 

Sur le même thème :

Véronique Mondollot (Compuware) : misez sur l’expérience utilisateur pour fidéliser la génération Y Véronique Mondollot (Compuware) : misez sur l’expérience utilisateur pour fidéliser la génération Y
Elizabeth Maxwell (Compuware) : Protection des données personnelles : la réforme communautaire prend les entreprises de court Elizabeth Maxwell (Compuware) : Protection des données personnelles : la réforme communautaire prend les entreprises de court
73% des entreprises ne font pas confiance à leur fournisseur de Cloud 73% des entreprises ne font pas confiance à leur fournisseur de Cloud
Compuware / APM for Hadoop on Amazon Elastic MapReduce (EMR) : optimisation Hadoop pour AWS Compuware / APM for Hadoop on Amazon Elastic MapReduce (EMR) : optimisation Hadoop pour AWS

Laisser une réponse

Submit Comment

© 2019 IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.