23% des dirigeants français considèrent la cybersécurité comme une priorité majeure

Cette étude souligne le retard de la France dans ce domaine, avec seulement 23% des dirigeants français qui considèrent la cybersécurité comme une priorité majeure, comparé à 52% au Brésil et 30% au niveau mondial.

Moins des deux tiers (64%) des entreprises françaises sont capables d’évaluer le retour sur investissement (ROI) de leurs mesures de cybersécurité, contre près de neuf sur dix (88%) en Allemagne. Moins de la moitié (48%) des dirigeants en France suivent des formations en sécurité informatique, contre 86% aux Etats-Unis. Au niveau mondial, plus de la moitié (58%) des décideurs IT indiquent que les membres des conseils d’administration sous-estiment l’importance de la cybersécurité. Ce chiffre atteint 64% en France mais chute à 32% en Allemagne.

bt1

Pourcentage des personnes interrogées qui pensent que l’attitude de leur PDG en matière de cybersécurité est « la protection contre les cyberattaques est une priorité absolue ». Résultats par pays (base : ensemble des répondants)

La différence dans les niveaux de préparation est corrélée à l’attitude face aux menaces de cybersécurité. Les menaces non-malveillantes au sein de l’entreprise (comme la perte accidentelle de données) sont les craintes les plus fréquemment citées au niveau mondial. Elles sont considérées comme une menace sérieuse par 65% des décideurs IT. En France, ce chiffre descend à 59%, ex-æquo avec les menaces malveillantes au sein de l’entreprise, suivies par l’hacktivisme (47%), les Etats nations (43%) et le crime organisé (41%).

Tous pays confondus, plus de la moitié des décideurs IT estiment que le risque lié à l’hacktivisme (54%) et aux menaces malveillantes au sein de l’entreprise (53%) va s’intensifier au cours des 12 prochains mois. Ils sont respectivement 35% et 49% à le penser en France, contre 73% et 74% aux Etats-Unis. La menace liée au terrorisme est, selon l’ensemble des personnes interrogées, celle qui est le moins susceptible de poser davantage de risques dans les 12 prochains mois.

bt2

Les menaces de cybersécurité qui posent des risques actuellement et qui vont en poser davantage dans les 12 prochains mois (base : ensemble des répondants)

Face aux nouvelles menaces, les trois quarts (75%) des décideurs IT interrogés aimeraient pouvoir repenser entièrement leur infrastructure et y intégrer des fonctions de sécurité dès la conception. 74% voudraient former l’ensemble des employés aux meilleures pratiques en matière de cybersécurité et un peu plus de la moitié (54%) disent vouloir solliciter les services d’un fournisseur externe pour surveiller leur système et le protéger des attaques.

Autres chiffres clés de l’étude

Type de menace Monde Monde France France Etats-Unis Etats-Unis

Quel est le degré de gravité de ces menaces pour votre organisation ?

Comment le degré de gravité de ces menaces va-t-il changer dans un an ?

Quel est le degré de gravité de ces menaces pour votre organisation ?

Comment le degré de gravité de ces menaces va-t-il changer dans un an ?

Quel est le degré de gravité de ces menaces pour votre organisation ?

Comment le degré de gravité de ces menaces va-t-il changer dans un an ?

Menaces non-malveillantes 65% 51% 59% 45% 85% 73%
Hacktivisme 63% 54% 47% 35% 77% 73%
Menaces malveillantes 63% 53% 59% 49% 79% 74%
Crime organisé 53% 47% 41% 35% 75% 67%
Etat nation 45% 39% 43% 36% 70% 66%
Terrorisme 39% 39% 24% 21% 72% 74%
Dans :Chiffres clé, International, Sécurité Tags: 

Sur le même thème :

BT / Julien Champigny nommé directeur commercial et du développement en France BT / Julien Champigny nommé directeur commercial et du développement en France
BT Services / Bruno Boucq nommé directeur général BT Services / Bruno Boucq nommé directeur général
BT France / Jérôme Boillot nommé directeur général BT France / Jérôme Boillot nommé directeur général

Laisser une réponse

Submit Comment

© 2019 IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.