Etude : les problématiques de sécurité freinent la consolidation des datacenters et la migration vers le Cloud

safenetCette étude, réalisée par Safenet avec 600 DSI et responsables de la sécurité du monde entier, indique que près des trois quarts des professionnels de l’informatique considèrent que la consolidation des datacenters représente une évolution importante (75% dans la région EMEA ; 73% en Amérique du Nord et 63% en Asie-Pacifique), mais que plus de la moitié (51%) n’ont pas encore déployé de plans de consolidation (46% dans la région EMEA ; 49% en Amérique du Nord et 71% en Asie-Pacifique) et que seulement un quart a mené à bien leur projet de consolidation.

Les résultats de l’enquête montrent que les questions liées à la sécurité, s’agissant des besoins en matière de chiffrement et de gestion des clés, peuvent contribuer au ralentissement des initiatives de consolidation, et notamment du déplacement des charges de travail entre les machines physiques et les systèmes virtuels. Plus précisément, 62% des personnes qui estiment que la consolidation des datacenters est importante, déclarent craindre avant tout de ne plus maîtriser les clés de chiffrement (68% pour la zone EMEA, 65% en Amérique du Nord et 59% en Asie-Pacifique). Ce sentiment indique qu’un chiffrement fort et une gestion sécurisée des clés sont des conditions indispensables à la consolidation des datacenters et à la migration vers le Cloud.

21% des personnes interrogées utilisent des outils de chiffrement en environnement virtuel

En fait, seulement un cinquième (21%) des personnes interrogées font appel à des outils de chiffrement dans leur environnement virtuel (23% pour la zone EMEA, 22% en Amérique du Nord et 16% en Asie-Pacifique). Outre la confirmation que le chiffrement et la gestion des clés de chiffrement posent des problèmes techniques aux professionnels de l’informatique, les résultats de l’étude laissent également entendre que les entreprises n’ont pas les effectifs nécessaires à leur disposition pour prendre en charge un projet de consolidation. Près de 60% des professionnels interrogés à travers le monde déclarent en effet disposer de moins de cinq personnes impliquées dans la gestion du chiffrement. De plus, près d’un tiers d’entre eux (27,5%) déclarent utiliser plus de 10 applications d’entreprise nécessitant un chiffrement.

En ce qui concerne les actuels processus de sécurité relatifs à la gestion des clés de chiffrement, l’étude dresse les conclusions suivantes :

  • Près des trois quarts (74%) des personnes interrogées utilisent au moins quelques clés de chiffrement stockées dans un logiciel (74% dans la région EMEA, 76% en Amérique du Nord et 69% en Asie-Pacifique), laissant ainsi la porte ouverte à des attaques potentielles.
  • Moins d’une entreprise sur dix (8,3%) sécurise uniquement ses clés dans un dispositif matériel (8% dans la région EMEA ; 7% en Amérique du Nord et 14% en Asie-Pacifique).
  • Un peu moins d’un cinquième (18%) des personnes interrogées ne savent pas où les clés sont stockées (17% dans la région EMEA ; 16% en Amérique du Nord et 17% en Asie-Pacifique).
  • Moins de la moitié des personnes interrogées (45,6%) centralisent la gestion de leurs clés de chiffrement (41% dans la région EMEA ; 43% en Amérique du Nord et 45% en Asie-Pacifique). Ce manque de centralisation ouvre la voie à une certaine inefficacité, à la duplication des efforts entrepris, à la mise en œuvre de politiques incohérentes et à des difficultés de contrôle.
Dans :Chiffres clé, Infrastructure - Réseaux, International Tags: 

Sur le même thème :

56% de l’ensemble des enregistrements de données perdus ou volés proviennent du secteur financier 56% de l’ensemble des enregistrements de données perdus ou volés proviennent du secteur financier
6 conseils pour chiffrer les données sensibles sur Amazon Web Services 6 conseils pour chiffrer les données sensibles sur Amazon Web Services

Laisser une réponse

Submit Comment

© 2019 IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.