Renaud Finaz de Villaine (Micropole) : Le design et le fun sauveront la Business Intelligence !

Avec tout le recul que mes 20 années d’observation du secteur de la Business Intelligence m’apportent, je dresse aujourd’hui un constat qui se confirme depuis quelques mois : le taux de pénétration de la BI dans les entreprises est au point mort ! Le marché est-il totalement saturé ? Je n’y crois pas un instant.

Aujourd’hui à l’ère de la consumérisation des usages, les utilisateurs souhaitent des applications attractives, y compris dans l’univers professionnel. Une des solutions pour sortir la BI de l’impasse ne serait-elle pas de rendre plus design et fun les applications dédiées ?

Micro-applications

Alors même que tout le monde s’accorde à dire que les smartphones et tablettes ont véritablement révolutionné l’accès – et surtout le rapport – à l’information et à son utilisation, il est clair que la plupart des éditeurs actuels de logiciels de Business Intelligence n’a pas encore pris l’entière mesure de l’impact qu’ont les nouvelles technologies et leurs usages sur les utilisateurs d’outils d’aide à la décision dans l’entreprise.

La question qui se pose alors est simple. Face au traditionnel ordinateur, quels bénéfices supplémentaires un smartphone ou une tablette tactile apportent-ils?

La réponse est à chercher du côté de la nature même de ces terminaux mobiles et de leurs diverses micro-applications.

Utilisation tactile

En premier lieu l’utilisation tactile. Plus besoin de périphériques qui viennent s’intercaler entre nos mains et l’écran : désormais on touche ce que l’on regarde. Le doigt glisse pour passer à autre chose en toute simplicité. Les tablettes tactiles ont apporté avec elles une nouvelle « expérience utilisateur» naturelle et intuitive, un mode d’interaction direct entre l’usager et l’information. En second lieu, les codes graphiques qui ont été totalement bouleversés avec l’introduction de micro-applications au design attractif où le fun est omniprésent.

Même si l’on ne fait pas réellement grand-chose de plus avec un smartphone ou une tablette tactile qu’avec un ordinateur, on le fait tellement différemment que cela change tout !

Réintroduire des fonctionnalités beaucoup plus fun

Pour attirer et maintenir engagés les utilisateurs actuels de BI, il faut donc rapidement réintroduire des fonctionnalités beaucoup plus fun et avant-gardistes dans les solutions (que l’on trouve en autre dans les jeux vidéo ou serious game). Il est urgent de s’adapter à un utilisateur devenu en quelques années beaucoup plus exigeant, qui attend des applications qui lui conviennent et le séduisent dès la première utilisation, sous peine d’être abandonnées.

Les preuves sont là. C’est cette adaptation intelligente aux usages qui a fait par exemple le succès des EIS (Executive Information system) à la fin des années 80 ! Elles furent ainsi :

  • Une révolution dans le design. A une époque où n’existait que des mainframes avec des écrans monochrome 3270, les EIS ont révolutionné l’interface utilisateur en offrant la possibilité de créer des graphiques en couleurs sur PC bien avant l’arrivée de Windows.
  • Une révolution dans l’interface utilisateur. Très vite, plusieurs EIS ont apporté la possibilité de mixer, dans un environnement propriétaire, des tableaux de chiffres, des textes sous formes de commentaires, des photos, voire des vidéos !
  • Déjà le tactile. Certains EIS comme EIS Track permettaient de piloter son application décisionnelle avec le doigt sous l’environnement OS2, mais aussi de tracer tout type de graphiques et de créer des applications totalement multimédias (Pilot Software). Le fun était là avant la lettre, avec des applications qui en « jetaient » déjà !

Renouveler l’expérience des utilisateurs de solutions

Vingt ans après, les techniques de gamifications héritées des jeux vidéo, de collaboration et du web 2.0 n’ont fait qu’accélérer la demande utilisateur pour plus de simplicité, mais avec plus de fonctionnalités multimédia. Il n’y a qu’à voir la révolution en cours dans le secteur du retail où l’on assiste à un « renouveau de l’expérience client », pour comprendre qu’il est donc temps de faire de même pour les utilisateurs de solutions décisionnelles et de leur proposer une nouvelle expérience utilisateurs !

Toutes les technologies et outils sont actuellement disponibles pour renouveler l’expérience des utilisateurs de solutions BI. Grâce à leur ergonomie, la richesse des contenus, l’interactivité, leur confort de visionnage et surtout l’utilisation tactile, la tablette est le terminal idéal pour les applications BI de demain. De même, les applications tendront certainement bientôt vers des micro-applications plus pratiques, rapides et facilement utilisables. Gageons que la mobilité liée aux micro-applications, permettra d’offrir une réelle expérience utilisateur de premier ordre pour capter son attention de façon soutenue et renouvelée.

Redynamiser le marché de la Business Intelligence

Si les éditeurs de BI ou les Entreprises de Services du Numérique ne saisissent pas cette opportunité, il est certain que de nouveaux éditeurs provenant de la BI Agile, ou même des jeux vidéo d’entreprise, combleront facilement la place laissée vacante par les acteurs traditionnels. Ils offriront alors enfin aux utilisateurs de BI l’expérience qu’ils attendent et qui ne manquera pas de redynamiser le marché de la Business Intelligence.

Dans :France, Intranet - Extranet, Tribune Tags: 

Sur le même thème :

Sushi Shop optimise son reporting Sushi Shop optimise son reporting
Éric Gacia (Micropole) : Comment simplifier et accélérer la mise en oeuvre d’un projet de gestion de qualité des données ? Éric Gacia (Micropole) : Comment simplifier et accélérer la mise en oeuvre d’un projet de gestion de qualité des données ?
Pascal Anthoine (Micropole) : Master Data Management et Big Data, quelles synergies ? Pascal Anthoine (Micropole) : Master Data Management et Big Data, quelles synergies ?
William Barkats (Micropole) : Bonus différés : un nouveau levier de performance pour les entreprises via la BI William Barkats (Micropole) : Bonus différés : un nouveau levier de performance pour les entreprises via la BI

Laisser une réponse

Submit Comment

© IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.