Truffaut fait héberger sa plateforme d’e-commerce via son site web

Créée en 1924 par Charles Truffaut, Truffaut est une entreprise de jardinerie qui compte aujourd’hui une cinquantaine de magasins et se développe autour de 3 grands domaines : le jardin, l’animalerie et la maison (loisirs et décoration intérieure).

L’expérience de Truffaut sur le web est ancienne, puisque le premier site internet a été lancé il y plus de 15 ans. Au fur et à mesure des évolutions de la technologie et de la maturité des internautes, le site s’est transformé, et en 2010, Truffaut décide de lancer une nouvelle version pour développer la vente en ligne. Le spécialiste de la jardinerie possède déjà un contenu très riche sur les produits, intégrant de nombreuses photos, des fiches pratiques, des vidéos et des conseils pour le jardinage et la maison. L’objectif est de donner aux internautes les meilleurs conseils, de déclencher des visites en magasin, et bien sûr de développer le chiffre d’affaires par les commandes en ligne.

Truffaut recherche alors une solution qui lui offrira des fonctionnalités évoluées en e-merchandising, pour mettre en valeur le catalogue produit et optimiser la conversion, tout en offrant les meilleures performances, pour faire face aux pics d’activité du site.

Offrir la meilleure expérience pour fidéliser les clients

Les temps de réponse sont au cœur des préoccupations du groupe de projet depuis le début de la réflexion sur le nouveau site. L’activité de Truffaut est effectivement très saisonnière, et la fréquentation du site peut varier de 1 à 5 quand arrivent les week-ends de printemps, voire de 1 à 10 si la météo est favorable.

A cela s’ajoute un catalogue produit de 50 000 articles, avec 150 000 photos, 1000 vidéos et des centaines de fiches conseils : des volumes de données importants qu’il faut publier avec les meilleures performances.

Un monitoring constant des performances de la plateforme

Pour assurer une excellente expérience client à travers des temps de réponse de moins de 2 secondes par page, Truffaut a choisi de mettre en place la solution de Cloud hybride de NTT.

Des tests de performance ont été effectués très tôt dans le projet pour définir la meilleure architecture avec les experts techniques de NTT: une plateforme hybride constituée de Cloud NTT (VMs pour les frontaux IIS et Apache) et de 4 serveurs IBM 3850 X5 quadri-processeurs, d’un système de firewalling et d’un système de load-balancing Citrix Netscaler. Tous les éléments sont redondés (serveurs physiques, machines virtuelles et firewalls).

Truffaut a également choisi d’utiliser le CDN NTT , un système de caching mondial qui permet de décharger la plateforme e-commerce des éléments non dynamiques qui pourraient ralentir les performances, tels que les photos qui représentent 3 To de fichiers.

Truffaut souhaitait toutefois conserver la maîtrise de l’administration de la base de données et de l’application, qui sont restées sur un serveur installé dans ses locaux.

Choisir les meilleurs partenaires pour assurer le succès du projet

Truffaut a choisi NTT pour l’expertise de ses techniciens et la fiabilité de ses infrastructures, qu’elle a pu vérifier grâce à de nombreux échanges avec les clients existants. La dimension internationale du groupe a également joué, car elle s’accompagne d’une réelle proximité des équipes techniques, très appréciée par les collaborateurs de Truffaut.

Didier Girodeau souhaitait également qu’il y ait une bonne synergie entre l’hébergeur et la solution choisie pour l’e-merchandising, qui s’est révélée être Compario, un partenaire important de NTT Communications sur les offres e-commerce.

Au moment du choix, la DSI examine également avec attention les enjeux de sécurité, et vérifie que NTT propose la sécurité logique indispensable sur un site e-commerce, et s’attache aussi à assurer la fiabilité des processus organisationnels, qui doivent être tracés et documentés pour répondre notamment aux normes ITIL.

Le magasin au cœur du site e-commerce

Comme beaucoup d’enseignes, Truffaut a constaté le rôle essentiel de son site web dans la préparation des achats en magasin. Le groupe souhaite donc que le nouveau site e-commerce s’intègre dans une stratégie multi-canal, qui place le point de vente au cœur du site. Les clients peuvent ainsi accéder au catalogue du point de vente près de chez eux, et s’assurer du stock disponible avant d’aller faire leurs achats.

Cette stratégie nécessite une intégration des différentes briques du système d’information. Une plateforme e-commerce comme celle de Truffaut ne fonctionne pas sans faire appel à plusieurs applications : l’ERP SAP, notamment, pour remonter les données du stock par magasin, le CRM, pour utiliser les données de la fiche client (ex : points fidélité), le MDM d’IBM, qui intègre toutes les données produits et les fichiers multimedia, etc.

Ces différents flux nécessitent une bonne cohésion entre les prestataires, et NTT a démontré ici aussi son expertise et son implication pour tisser les liens réseaux nécessaires entre les centres informatiques où sont hébergées ces différentes briques du système d’information de Truffaut.

Une relation de confiance pour collaborer dans la durée

Didier Girodeau dresse un bilan très positif des premiers mois vécus avec son nouveau partenaire. Une réelle confiance s’est installée entre les équipes et la collaboration est basée sur une bonne compréhension des enjeux de chacun.

La prochaine étape est d’étendre le catalogue en vente sur le site, d’affiner les fonctionnalités e-commerce et de mettre en place de nouveaux services tels que le click-and-collect, pour renforcer la cohésion entre le site web et les magasins.

Dans :Cas utilisateur, Distribution, France, Intranet - Extranet Tags: ,

Sur le même thème :

Jérôme Totel (NTT Communications) : Et si les réseaux virtualisés étaient la meilleure réponse aux problématiques de sécurité ? Jérôme Totel (NTT Communications) : Et si les réseaux virtualisés étaient la meilleure réponse aux problématiques de sécurité ?
Pascal Morvan (Compario) : Comment réinventer le magasin à l’heure de l’interactivité et du digital ? Pascal Morvan (Compario) : Comment réinventer le magasin à l’heure de l’interactivité et du digital ?
Hoya réduit de 30% ses coûts informatiques Hoya réduit de 30% ses coûts informatiques
NTT / Philippe Benizry nommé directeur de la business unit e-commerce NTT / Philippe Benizry nommé directeur de la business unit e-commerce

Laisser une réponse

Submit Comment

© 2019 IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.