VDC d’Interoute : IaaS et réelle continuité d’activité Cloud ?

Elargissant son offre de services d’hébergement et d’infra Cloud , Interoute annonce l’ouverture d’un deuxième data centre virtuel en Allemagne au 1er décembre. Ce qui confirme la voie d’une possible continuité de service sur le Cloud.

Le premier VDC (Virtual Data Centre) de l’hébergeur en Allemagne a été installé à Berlin en 2012. Le second démarre ses activités à Francfort ce 1er décembre.  En prolongeant son offre de « zones couplées » (12 zones au total dans le monde), Interoute a élaboré ainsi le principe de services Cloud sécurisés, jusqu’à s’engager sur des PCA (plans de continuité d’activité).
«Les clients provisionnent et contrôlent leur ressources informatiques, leur stockage et l’infrastructure réseau, selon leurs besoins, à la demande, et à l’échelle mondiale. Les utilisateurs choisissent comment ils provisionnent les ressources informatiques du VDC, avec un Cloud privé, public ou hybride».
«Notre approche de zones couplées et la gratuité de notre réseau font que nous proposons robustesse et faible latence à l’intérieur du pays, en réduisant la réécriture de code. Combinez cela à nos capacités uniques de Cloud public/privé et les développeurs peuvent créer des environnements virtuels avec des degrés de séparation exceptionnels dans un environnement Cloud», explique Jean-Pierre Tournemaine, dg d’Interoute France.

Quelques précisions obtenues des responsables d’Interoute:

Cette offre n’est-elle pas est une offre IaaS (Infrastructure as a Service)?

Cette offre VDC constitue bien une offre IaaS (Infrastructure as a Service) à part entière. Elle est hébergée chez Interoute mais elle permet d’avoir une infrastructure informatique virtuelle, dans laquelle il est possible de déplacer ses données d’un VDC à l’autre avec une interface logicielle, sans que personne n’ait à se déplacer ni à intervenir physiquement.

Les VDC sont « couplés »: c’est à dire ?

Tous les data centres d’Interoute sont reliés les uns aux autres puisqu’ils sont intégrés sur le réseau d’Interoute. C’est identique pour les VDC. Nous disons qu’ils sont couplés, a priori deux par deux (‘dual zone’ en anglais) parce que étant relativement proches géographiquement, ils peuvent assurer les ‘back up’ de l’un à l’autre et garantir ainsi la continuité d’activité.
Ce nouveau VDC installé à Francfort constitue la 12ème zone de notre plateforme internationale, et c’est la 7ème nouvelle zone créée cette année 2014.  Nous avons ouvert Milan en février, Hong Kong en avril, New York en juin 2014, Londres et Slough en octobre, puis Madrid également le mois dernier (octobre 2014).

Interoute virtual datacenter infrastructure mondiale_

Interoute virtual datacenter infrastructure mondiale_

Quels sont les critères -techniques, financiers – et les fonctionnalités qui en font  une offre « Cloud »?

Cette offre IaaS  apporte la sécurité (redondance, réversibilité), l’évolutivité et le paiement à l’usage qui caractérisent une offre Cloud.
L’avantage ici est de proposer de n’utiliser qu’un seul réseau – celui d’Interoute, robuste – ce qui permet d’avoir un réseau homogène, avec un temps de latence très faible, et de ne pas faire payer le transfert de données d’un Virtual Data Centre à un autre.
Nous sommes certifiés ISO 20000 et ISO 27001.

Vous soulignez que c’est un « Cloud sécurisé situé stricto sensu en Allemagne ». Pourquoi?

Amazon ou d’autres ne disent pas (ou pas toujours) où sont les données qu’ils hébergent et où ils peuvent les déplacer. Nous proposons à nos clients de choisir l’emplacement physique de leurs données.
Avec ces deux zones en Allemagne, nous pouvons garantir à nos clients la localisation de leurs données, avec une réplication sur le deuxième data centre, garantissant la sécurité des données. En aucun cas les données ne sortent d’Allemagne si tel est le souhait du client.

Vous parlez d’un « contrôle complet des données ».  Jusqu’à la réversibilité ?

Le client peut choisir l’emplacement des données, il contrôle où elles sont. S’il veut les transférer ou non dans une autre zone géographique.
Oui, nous proposons une clause de réversibilité. Le client fait ce qu’il veut avec ses données, il en possède le contrôle.

Vous mentionnez des solutions d’hébergement et de « colocation » ( intégrées à l’offre Cloud). Qu’en est-il?

Nous parlons de ‘colocation’ s’agissant de l’hébergement d’équipements dans des data centres. Car nous proposons l’hébergement dans nos propres data centres ou en colocation dans d’autres data centres. Les différents data centres restent intégrés sur le réseau d’Interoute. Il est donc facile de déplacer ses données d’une colocation à un VDC.

Quel genre d’applications (à déployer dans le VDC) sont disponibles sur votre CloudStore ?

Nous proposons un catalogue de services et d’applications qui comprend notamment les ‘Operating Systems’, des solutions antivirus et de sécurité, des solutions de communications unifiées (Microsoft Lync, visioconférence…), des bases de données, des services réseaux, des ‘profesional services‘ et des solutions de stockage.

Dans :Cloud, Infrastructure - Réseaux, International Tags: , , , ,

Sur le même thème :

Solina choisit le réseau Interoute pour relier ses sites de production européens Solina choisit le réseau Interoute pour relier ses sites de production européens
Sappi Fine Paper choisit Interoute pour son réseau privé mondial Sappi Fine Paper choisit Interoute pour son réseau privé mondial
Interoute ouvre un data centre distribué en Espagne Interoute ouvre un data centre distribué en Espagne

2 réponses to "VDC d’Interoute : IaaS et réelle continuité d’activité Cloud ?"

  1. Je pense que cette continuité du Cloud computing ne pourrait être que bénéfique vu la performance de ce système. En effet, tout le monde l’a adopté, aussi bien les particuliers que les entreprises. A mon avis, ils devraient surtout faire de la sécurisation des serveurs une priorité pour éviter les attaques cybernétiques.

Laisser une réponse

Submit Comment

© 2017 IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.