Antemeta : Mémoire Flash, chronique d’un futur tsunami du business IT

antemetaAujourd’hui, plusieurs entreprises de conseil évaluent le marché du full flash en constante hausse. Afin de ne pas rater le virage, les grands du secteur multiplient les acquisitions. En mai 2012, EMC rachetait la société israélienne XtremIO et quelques mois plus tard, IBM faisait l’acquisition de Texas Memory Systems. L’année dernière c’est Dell qui investissait dans Skyera en février alors que NetApp dévoilait sont projet FlashRay. Tous vont dans la même direction : le stockage full flash.

Des pures players indépendants proposent des offres 100% flash. C’est le cas de Pure Storage qui en est aujourd’hui à sa troisième génération en matière de stockage full flash. Retour sur ces pure player, pionniers dans ce type de technologie.

Technologie Flash : please rewind…

En 2005, Apple ouvre la danse en généralisant la technologie flash auprès du grand public. Le lancement de l’Ipod Nano, un Ipod de seconde génération doté d’une mémoire flash et celui du MacBook Air viennent concrétiser ces projets.

Rappelons nous :

« MacBook Air est le premier d’une nouvelle génération d’ordinateurs portables qui abandonnent le stockage mécanique rotatif au profit du stockage flash (…) grâce à sa réactivité et sa mobilité extraordinaire, il va transformer notre vision des ordinateurs portables, » précisait Steve Jobs en 2010.

Les constructeurs le constatent et Apple en premier, les supports stockage flash vont vites, beaucoup plus vites. Cette nouvelle technologie est plus stable et beaucoup moins chers que les disques durs rotatifs traditionnels. Ce constat se transpose également dans l’univers des entreprises.

« La mémoire flash a déjà transformé l’expérience des consommateurs et s’apprête à avoir le même impact sur les activité des entreprises. Pure Storage a éliminé le dernier obstacle à l’adoption de la Flash dans la data center, en fournissant une solution de stockage 100% Flash à un coût inférieur aux solutions de stockage à base de disques mécaniques » déclarait Scott Dietzen, PDG de Pure Storage.

Le full flash professionnel : une histoire de bénéfices

Big Data, virtualisation… l’activité, sans cesse croissante, des entreprises a considérablement augmenté le rythme de la génération de données. Cette constante augmentation s’accompagne d’un besoin accru d’espace de stockage.

Actuellement, les principales solutions de stockage des entreprises sont des technologies de stockage rotatives. Elles sont de moins en moins concurrentielles du fait de leur coût encore relativement chères et ne sont pas nécessairement les plus rapides. Rapidité opérationnelle, coûts relativement faibles, adéquation forte avec les besoins de virtualisation liés au Cloud, les technologies flash ont plus d’un atout dans leur jeu face à des solutions qui ont fait leur temps.

Nous ne parlons pas ici d’une révolution technologique mais plus d’une transition. Afin de ne pas être dépassés par l’ampleur des événements, la plupart des constructeurs proposent désormais des baies 100% flash pour le stockage primaire des données tout en rattrapant le temps perdu. C’est ainsi que les grands acteurs multiplient les acquisitions et réussissent à conserver leur position de leader… mais pour combien de temps ?

Dans :France, Infrastructure - Réseaux, Tribune Tags: 

Sur le même thème :

MobiPrint 3:  un smartphone à programmer (Java) pour applis à trouver… MobiPrint 3: un smartphone à programmer (Java) pour applis à trouver…
VDC d’Interoute :  IaaS et réelle continuité d’activité Cloud ? VDC d’Interoute : IaaS et réelle continuité d’activité Cloud ?
Stéphane Hauray (AppSense): 7 questions avant de migrer Windows Server 2003 Stéphane Hauray (AppSense): 7 questions avant de migrer Windows Server 2003
Dell, numéro 2 des serveurs X86, accroît ses ventes de PC de 10% Dell, numéro 2 des serveurs X86, accroît ses ventes de PC de 10%

Laisser une réponse

Submit Comment

© 7343 IT Pro News. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valide.
Fièrement propulsé par Theme Junkie.